Inondations : le Rhin, un fleuve sous haute surveillance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
AlsaceRhin
France 2
Article rédigé par
A. Etienne, R. Massini, J. Siehr - France 2
France Télévisions

En France, le Rhin reste sous surveillance, face aux risques de crues. Un système a été mis en place pour tenter de contrôler le niveau de l’eau, notamment à l’aide de bassins de rétention.

Le fleuve tranquille a laissé place à un torrent. En seulement quelques jours, le débit du Rhin a été multiplié par quatre. Sa crue est surveillée 24h sur 24 par les équipes de Voies navigables de France (VNF). On est encore à des débits très soutenus de 3 300 m3 par seconde et cette onde de crue est en train de se propager au niveau de Strasbourg. On voit que le pic n’est pas encore atteint”, chiffre Vincent Steimer, directeur des unités territoriales VNF de Strasbourg.

“Nous avons ouvert les vannes

Habituellement, c’est la fonte des neiges qui fait monter le Rhin. Depuis mercredi 14 juillet, la navigation est totalement interdite sur le fleuve. Pour contenir la crue, la préfecture a demandé, jeudi soir, la mise en eau d’un polder au sud de Strasbourg. Il fait office de bassin de rétention. Nous avons ouvert les vannes pour permettre l'écrêtement de près de 200 m3 par seconde de ces crues, afin de minimiser l’impact en aval”, explique Éric Schmitt, de VNF.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.