Environnement : marche pour le climat

Partout en France, des milliers de personnes ont marché pour le climat. À Paris, la marche a réuni une foule compacte. Un succès. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Des dizaines de milliers de personnes ont répondu à l'appel de Maxime Lelong lancé il y a dix jours sur Facebook. Cet inconnu de 27 ans, Maxime Lelong, a proposé une marche citoyenne pour le climat, après la démission de Nicolas Hulot. Propulsé sous les feux des projecteurs, Maxime Lelong assume pleinement son nouveau rôle. Lui qui n'avait jamais manifesté ni adhéré à un parti ou à une association. "Si un ministre de l'écologie en France ne peut rien faire, qui peut faire quelque chose ?", questionne-t-il. 

Associations et politiques en fin de cortège

Maxime ouvre la marche. Associations et politiques seront reléguées en fin de cortège. La démission de Nicolas Hulot à la fin d'un été marqué par des incendies et des inondations, a poussé les citoyens à passer à l'action. Dans la soirée du samedi 8 septembre, les manifestants ont reçu un tweet de soutien de Nicolas Hulot. Il leur dit de continuer à faire entendre leurs voix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milliers de personnes se sont rassemblées devant l\'Hôtel de ville à Paris pour la marche pour le climat le samedi 8 septembre 2018.
Des milliers de personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de ville à Paris pour la marche pour le climat le samedi 8 septembre 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)