Environnement : l'Assemblée nationale lance une consultation citoyenne sur la transition énergétique

Après le succès remporté par la consultation sur le changement d'heure, la mission d'information sur les freins à la transition énergétique espère obtenir une participation importante.

Une manifestation pour une \"révolution alimentaire\", à Paris, le 1er mars 2019. 
Une manifestation pour une "révolution alimentaire", à Paris, le 1er mars 2019.  (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Solaire, biomasse, éolien, fiscalité écologique : une consultation citoyenne sur les freins à la transition énergétique, portant autant sur les pratiques de consommation que sur les modes de production, a été ouverte mercredi 6 mars sur le site de l'Assemblée nationale. La mission d'information a déjà procédé à une vingtaine d'auditions de professionnels des filières énergétiques, responsables associatifs et représentants des pouvoirs publics, et souhaite élargir le débat avant de rendre ses conclusions fin juin-début juillet. 

Les réponses attendues jusqu'au 17 avril 

Durant six semaines – jusqu'au 17 avril –, les citoyens sont donc invités à s'exprimer sur sept thèmes : les freins à la mobilité durable, aux économies d'énergie, au développement des énergies renouvelables, au changement des pratiques, les mesures économiques et fiscales favorables, le rôle des filières énergétiques et industrielles et enfin, les méthodes d'organisation. 

"Notre mission fait notamment sens dans le contexte de la crise des 'gilets jaunes'", a estimé le président de la mission, Julien Dive (LR). Le mouvement a débuté en octobre dernier sur la question de la fiscalité écologique, avec la hausse programmée du prix des carburants. Et si la hausse de la taxe carbone a été mise de côté, elle fait toujours débat, plusieurs responsables politiques dont le ministre de l'Ecologie François de Rugy, s'étant prononcés pour son retour.