En matière d'énergies renouvelables, France et Pays-Bas sont les deux pays européens les plus à la traîne

Avec 16,6% et 7,4% d'énergies renouvelables, Paris et Amsterdam sont les deux pays européens les plus en retard sur leurs objectifs.

Des éoliennes au large de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 10 août 2019.
Des éoliennes au large de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 10 août 2019. (MISCHA KEIJSER / CULTURA CREATIVE / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Bonnet d'âne pour Paris et Amsterdam. La France et les Pays-Bas sont les deux pays de l'Union européenne les plus en retard pour atteindre leurs objectifs en matière d'énergies renouvelables, selon les chiffres d'Eurostat publiés jeudi 23 janvier.

La part des énergies renouvelables dans l'Union européenne a progressé à 18% de la consommation finale d'énergie en 2018, contre 17,5% un an plus tôt, indique l'office européen de statistiques dans un communiqué (en pdf).

L'Union européenne s'est fixé pour objectif que cette part atteigne 20% en 2020 et au moins 32% d'ici 2030. Pour parvenir à cet objectif global, des objectifs ont été assignés à chaque Etat.

La Suède, championne des énergies vertes

Les Pays-Bas (7,4% d'énergies renouvelables) et la France (16,6%) sont les plus en retard, respectivement à 6,6 et 6,4 points de pourcentage de leurs objectifs. L'Irlande, le Royaume-Uni et la Slovénie sont aussi assez éloignés.

Douze Etats sur 28 (le Royaume-Uni quittera l'UE à la fin du mois) ont déjà atteint ou dépassé leurs objectifs nationaux pour 2020. La Suède reste de loin le champion des énergies renouvelables dans l'UE, avec plus de la moitié (54,6%) de son énergie issue de ces sources. Viennent ensuite la Finlande (41,2%), la Lettonie (40,3%), le Danemark (36,1%) et l'Autriche (33,4%).

Les Pays-Bas (7,4%), Malte (8%), le Luxembourg (9,1%) et la Belgique (9,4%) sont les pays avec la plus faible part d'énergies vertes dans leur consommation.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.