Désintox. Non, envoyer des e-mails n'est pas l'action la plus nocive pour l'environnement

Publié
Article rédigé par

À en croire la nouvelle ministre de la transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, invitée sur BFMTV, les "écogestes" les plus utiles ne sont pas forcément ceux qu’on croit.

Est-il plus nocif pour l'environnement de laisser la lumière allumée, ou d'envoyer un mail ? À en croire la nouvelle ministre de la transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, invitée sur BFMTV, les "écogestes" les plus utiles ne sont pas forcément ceux qu’on croit. « On va fermer la lumière en pensant qu’on a fait de grosses économies d’énergie et on va envoyer derrière un mail un peu rigolo à nos amis avec une pièce jointe, et on aura consommé beaucoup plus d’énergie ».

Interrogé par Désintox, le cabinet de la ministre explique qu'Agnès Pannier-Runacher évoquait en fait les émissions de CO2, en se basant sur une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. L’impact de l’envoi d’un mail y est évalué en fonction de plusieurs facteurs, comme l’électricité nécessaire aux data centers pour stocker les données, mais aussi le type d’ordinateur utilisé. On y lit que l’envoi d’un mail d’un Méga octet à une personne représente 19 grammes équivalents CO2, et jusqu'à 73 grammes s’il est envoyé à 10 personnes. Soit environ 20 fois plus, souligne le ministère, que les émissions générées par le fait de laisser une ampoule de 50 watts allumée une heure.

Le problème est que ces données sont bien anciennes, l'étude datant de 2011. L'Ademe le concède en soulignant que les technologies et les équipements ont beaucoup évolué en dix ans. Que ce soient les ampoules, bien moins consommatrices avec le développement des LED, ou les data centers bien moins voraces en énergie. Et l'agence insiste surtout sur le fait que si l'envoi des mails a un impact sur l’environnement, la fabrication des appareils informatiques et le développement des visioconférences pèsent aujourd'hui bien plus lourd dans la balance environnementale.

Retrouvez "Désintox" du lundi au jeudi, dans l'émission "28 Minutes" sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.