Des manifestants écologistes tentent de bloquer l'assemblée générale de TotalEnergies, la stratégie climat du groupe validée

Les manifestants jugent le groupe pétrolier et gazier "totalement irresponsable", car il continue à exploiter et développer des énergies fossiles malgré l'urgence climatique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants écologistes bloquent l'entrée de la salle Pleyel à l'heure de l'assemblée générale du groupe TotalEnergies, le 25 mai 2022 à Paris. (CHRISTOPHE MICHEL / HANS LUCAS / AFP)

"Total, criminel climatique." L'assemblée générale de TotalEnergies s'est tenue sous haute tension, à huis clos et en ligne mercredi 25 mai. L'entrée de la salle était bloquée par des manifestants écologistes, alliés de facto à certains actionnaires déterminés à influencer le plan climatique du géant pétrolier français.

Malgré de nombreux vigiles et des policiers, environ 200 militants d'ONG environnementales – dont Greenpeace, Alternatiba, ANV Cop 21 et les Amis de la Terre   ont réussi à bloquer l'accès principal de la salle Pleyel, se faisant interpeller voire insulter par quelques actionnaires bloqués. "Crève et fais pas chier", a par exemple lâché un actionnaire à une activiste devant l'entrée de la salle. 

Les manifestants jugent le groupe pétrolier et gazier "totalement irresponsable", car il continue à exploiter et développer pétrole et gaz malgré l'urgence climatique. Certains ont déployé une large banderole "Stop projets énergies fossiles" en Angola, en Tanzanie ou au Mozambique. Ils dénoncent également la présence du groupe en Russie. 

La stratégie climat du groupe validée

Huit actionnaires avaient annoncé qu'ils voteraient contre le plan climatique du groupe. En cause, entre autres : l'anticipation par TotalEnergies d'une "forte augmentation de la production des hydrocarbures sur 2019-2030", selon les assurances du Crédit Mutuel.

Les actionnaires du géant pétrolier ont finalement validé à 88,89% le rapport présentant cette stratégie climat. TotalEnergies dit viser la neutralité carbone au milieu du siècle, et s'est engagée à réduire de plus de 30% par rapport à 2015 les émissions de ses produits pétroliers. L'entreprise investit dans les renouvelables, mais veut continuer à répondre à la demande en gaz et en pétrole tant qu'il y en a. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.