Dans le sud de l’Asie, la population est menacée par la chaleur

Le sud de l’Asie pourrait subir d'importantes vagues de chaleur d’ici 2100.

Le sud de l’Asie pourrait connaître l’enfer sur Terre d’ici 2100. C’est la conclusion d’une étude du MIT. Elle conclut que l’indice de chaleur humide de cette région pourrait dépasser les 35°C d’ici à quelques décennies. A ce niveau et sans infrastructures adaptées, la survie est quasi-impossible.

Une situation inquiétante 

« [Ces régions] n’ont pas la capacité de s’adapter au changement climatique, en fait elles n’ont même pas la capacité de s’adapter à la variabilité climatique. (...) Et le changement climatique ajouterait un autre niveau de difficulté », explique le professeur Elfatih Eltahir, co-auteur de l’étude.

La cause : les émissions mondiales de dioxyde de carbone, responsables de l’effet de serre.

Le nord de l’Inde, le sud du Pakistan et le Bangladesh seront les zones les plus touchées. Ces régions sont parmi les plus pauvres au monde et leur survie dépend de l’agriculture.

En 2015, l’Inde et Le Pakistan avaient subi la 5ème vague de chaleur la plus mortelle de l’Histoire : 2500 morts.

« Mon père est tombé malade à cause de la chaleur. Il n’allait pas bien pendant plusieurs jours. On lui a donné de l’eau mais ça n’a pas aidé. On a ensuite décidé de l’emmener à l’hôpital, mais il est mort sur la route », déclare un villageois. 

Aujourd’hui, le sud de l’Asie abrite un cinquième de la population mondiale.

Dans le sud de l’Asie, la population est menacée par la chaleur 
Dans le sud de l’Asie, la population est menacée par la chaleur  (Brut)