Cet article date de plus de cinq ans.

Coulée de boue en Colombie : le bilan s'alourdit à 254 morts, dont 43 enfants

Les secouristes continuent de chercher d'éventuels survivants dans la zone touchée par la coulée de boue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secouristes tentent de retrouver des survivants, le 2 avril 2017, après la coulée de boue qui a dévasté la ville de Mocoa (Colombie). (LUIS ROBAYO / AFP)

Le bilan de la coulée de boue qui a dévasté la ville colombienne de Mocoa s'est alourdi à 254 morts, dont 43 enfants, a annoncé le président Juan Manuel Santos sur Twitter, dimanche 2 avril. Le chef de l'Etat, qui a pris la direction des secours et des travaux de réparation sur place, a rappelé que ce chiffre était "malheureusement encore provisoire".

Dimanche, les secouristes tentaient encore de retrouver les personnes disparues dans cette ville de 40 000 habitants. "Nous sommes encore dans les 72 heures suivant un tel désastre", au cours desquelles il y a encore un espoir de sauver des rescapés, a déclaré un porte-parole de la Croix-Rouge colombienne. L'identification des corps, transférés à l'hôpital de Mocoa, s'est également poursuivie.

Les Farc offrent leur aide

La ville restait privée d'eau courante et d'électricité, dimanche. Selon les autorités, il faudra plusieurs jours pour rétablir ces services. "Nous sommes en train d'apporter des camions citerne, de réparer les ponts détruits et d'accélérer la reconstruction des infrastructures, pour l'eau, l'énergie, le logement", a déclaré le président colombien. La guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), qui a signé un accord de paix avec le gouvernement, a offert dimanche son aide pour participer à la reconstruction de Mocoa.

Cette catastrophe est la plus grave survenue en Colombie depuis le glissement de terrain qui avait fait 92 morts en mai 2015 à Salgar, à une centaine de kilomètres de Medellin. Les violentes pluies ont également fait 101 morts et plus d'un million de sinistrés au Pérou, ainsi que 21 morts en Equateur.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.