La France va mettre en place un contrôle aux frontières pendant un mois à l'occasion de la COP21

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, l'a annoncé vendredi matin sur BFMTV.

Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 5 novembre 2015 à l\'Elysée, à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 5 novembre 2015 à l'Elysée, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Invité vendredi 6 novembre sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué que la France allait mettre en place un contrôle aux frontières pendant un mois, à l'occasion de l'organisation de la COP21 près de Paris. Cette conférence sur le climat doit se tenir du 30 novembre au 11 décembre au Bourget (Seine-Saint-Denis).

"Un contexte de menace terroriste"

"Pendant un mois, nous allons établir des contrôles aux frontières, ce qui n'est pas du tout une suspension de Schenghen (...) qui prévoit dans un de ses articles la possibilité pour des Etats de le faire dans des circonstances particulières qui correspondent à la COP21", a déclaré Bernard Cazeneuve, évoquant "un contexte de menace terroriste ou de risque de trouble à l'ordre public". Le gouvernement avait déjà mis en place un dispositif similaire en 2012 pour le G20 de Cannes.

Le 29 octobre, le site Bastamag avait affirmé que la libre circulation des citoyens de l'Union européenne serait suspendue aux frontières françaises du 13 novembre au 13 décembre, en se basant sur une note des autorités publiée par le Conseil de l'Union européenne.