Climat : l'accord de Paris entrera en vigueur dans 30 jours, "un record" selon Ségolène Royal

Le président américain Barack Obama a de son côté salué "une journée historique dans la lutte pour protéger notre planète pour les générations futures". 

 Ségolène Royal, ministre de l\'Environnement, à l\'inauguration de l\'exposition Cap sur la COP22, à Paris, le 14 septembre 2016.
Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, à l'inauguration de l'exposition Cap sur la COP22, à Paris, le 14 septembre 2016. (MAXPPP)

Il avait fallu attendre huit ans pour voir le protocole de Kyoto, voté en 1997, entrer en vigueur. Un délai réduit à moins d'un an pour l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique, qui entrera en vigueur dans 30 jours. "72 pays représentant 56,75% des émissions ont maintenant ratifié l'accord de Paris! L'entrée en vigueur aura lieu dans 30 jours", a tweeté, ravie, Patricia Espinosa, la secrétaire générale de la Convention climat des Nations unies, mercredi 5 octobre.

Les 195 pays et l'Union européenne se sont accordés en décembre pour agir afin de limiter la hausse de la température mondiale "bien en deçà de 2°C" par rapport au niveau pré-industriel et même à "poursuivre les efforts pour limiter la hausse de la température à 1,5°C". Mais le thermomètre mondial a déjà gagné 1°C et rester sous les 2°C représente un défi.

En vigueur avant la COP22 à Marrakech

Pour entrer en vigueur, l'accord conclu en décembre lors de la COP21, à Paris, devait être ratifié par 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le dépôt des instruments de ratification mercredi par la France, l'Allemagne, la Hongrie, l'Autriche, le Portugal, la Slovaquie et Malte a permis de franchir le seuil des 55%, selon Ségolène Royal, la ministre française de l'Environnement et présidente de la COP21.

Mardi, le Parlement européen avait approuvé l'accord de Paris à une très large majorité (610 voix pour, 38 contre et 31 abstentions), ouvrant la voie à son entrée en vigueur avant le coup d'envoi de la COP22 à Marrakech (7-18 novembre). "Avoir réussi à ce qu'il entre en vigueur si rapidement est un record" pour un traité international, a réagi Ségolène Royal.

Un "élan politique sans précédent"

Cette rapidité "démontre un élan politique sans précédent en faveur de l'action climatique", a commenté au nom des Petits états insulaires Thoriq Ibrahim, le ministre de l'Energie des Maldives. "Nous appelons tous les pays à ratifier aussi rapidement que possible pour que l'accord de Paris soit vraiment universel", a-t-il ajouté en évoquant "une course contre la montre".

Le président américain Barack Obama a de son côté salué "une journée historique dans la lutte pour protéger notre planète pour les générations futures", lors d'une brève allocution depuis les jardins de la Maison Blanche.