VIDEO. Climat : un glacier du massif du Mont-Blanc sur le point de s'effondrer en Italie

Près de Courmayeur, 500 000 mètres cubes de glace sont sur le point de s'écrouler, sous l'effet des températures anormalement chaudes.

Une route fermée en prévision de l\'effondrement possible du glacier de Planpincieux, le 6 août 2020 à Courmayeur (Italie).
Une route fermée en prévision de l'effondrement possible du glacier de Planpincieux, le 6 août 2020 à Courmayeur (Italie). (MARCO BERTORELLO / AFP)

Un immense morceau d'un glacier des Grandes Jorasses, dans la partie italienne du massif du Mont-Blanc, menace de s'effondrer du fait de la chaleur, s'alarment jeudi 6 août les autorités locales. Près de 70 personnes, résidents et touristes, ont dû évacuer la zone pour éviter d'être emportés par un volume de glace estimé à 500 000 mètres cubes. Ce morceau de glace se trouve sur le glacier de Planpincieux, sur le territoire de la commune de Courmayeur.

"C'est à peu près l'équivalent de la taille de la cathédrale de Milan, ou d'un terrain de football recouvert de 80 mètres de glace", a détaillé Valerio Segor, directeur de la gestion des risques naturels pour le Val d'Aoste. Une chute d'un tel amas de glace "pourrait provoquer des dégâts considérables, mais aussi s'étaler sur une large zone", à la façon d'une avalanche, a prévenu ce responsable.

FRANCEINFO

Une alternance chaud-froid qui fragilise la zone

Décidée mercredi soir, l'évacuation "était urgente et impérative", a justifié jeudi, au cours d'une conférence de presse, le maire de Courmayeur, Stefano Miserocchi. "La situation justifie un état d'alerte élevé dans les prochaines 72 heures", a estimé l'édile de cette célèbre station de sports d'hiver proche de la frontière française et de la ville de Chamonix.

Dans un contexte de fort recul des glaciers sous l'effet du réchauffement climatique, les autorités locales s'inquiètent de la température pour les trois prochains jours en cette période de forte chaleur estivale. En septembre et octobre 2019, ce glacier de Planpincieux avait déjà menacé de s'effondrer partiellement, sur une portion de près de 250 000 mètres cubes. Des mesures de surveillance ont depuis lors été mises en place.

La situation cette année est cependant différente de 2019 : il a fait froid en début de semaine, et maintenant que la température va monter très vite, la glace pourrait s'effondrer dans les prochaines 70 heures, ont mis en garde les autorités locales. Le choc thermique à venir, avec l'alternance de chaud et de froid, "fragilise cette partie du glacier, avec un risque immédiat d'effondrement".