Climat : les taxis passent aux véhicules hybrides ou électriques

Publié Mis à jour
Climat : les taxis passent aux véhicules hybrides ou électriques
Article rédigé par
J. Ricco, B. Véran, E. Fromentin - France 3
France Télévisions

Lundi 4 avril, le GIEC dévoile ses pistes pour réduire les gaz à effet de serre. Certains taxis ont déjà fait le choix de passer à des véhicules hybrides ou électriques, qui polluent moins.   

Rouler sans polluer ? C'est l'une des questions auxquelles doit répondre le GIEC, lundi 4 avril. Des taxis essaient déjà de rouler vert. Parmi eux, Mathieu Garreau, chauffeur de taxi G7, qui est passé à l'hybride, la combinaison de l'essence et de l'électrique, depuis un an. "On est pratiquement tout le temps en électrique", explique ce chauffeur, qui circule dans Paris.   

Un défi plus compliqué à la campagne 

Des compagnies de taxi parisiennes visent ainsi 100 % d'hybride ou d'électrique d'ici à 2027. "Nous incitons tous les chauffeurs à renouveler, dans les prochaines années, leurs véhicules", indique Yann Ricordel, directeur général délégué des taxis G7. Pour les professionnels à la campagne, passer à l'électrique peut être plus compliqué, en raison du manque de bornes de recharge. "Ils vont devoir attendre plus d'une demi-heure ou trois quarts d'heure pour recharger le véhicule", argumente Berrada Mouhssine, président de l'Union nationale des taxis.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.