Climat : les plus pauvres sont les premières victimes des aléas climatiques

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Climat : les plus pauvres sont les premières victimes des aléas climatiques
franceinfo
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

À la veille de l’ouverture du Congrès mondial de la nature, le 23h reçoit Lucas Chancel. L’économiste spécialiste de l’environnement co-dirige, notamment, le laboratoire sur les inégalités.

Lucas Chancel est l’invité du 23h du jeudi 2 septembre. L’économiste vient de publier Insoutenables inégalités, pour une justice sociale et environnementale. Il y explique que les moins riches sont généralement les premières victimes des aléas climatiques. Une thèse appuyée par ceux de ces dernières semaines. Il en va de même pour les injustices sociales. “Le réchauffement climatique va toucher tout le monde, c’est vraiment un problème universel. Mais certains sont plus touchés que d’autres”, confirme Lucas Chancel.

Les pays les plus pauvres sont les plus touchés

Il précise que si les pays les plus pauvres sont les plus touchés, “au sein des pays, aussi, certaines catégories de la population sont plus affectées. Les plus modestes sont en première ligne face à la montée des eaux et sont en première ligne face à ces effets collatéraux”. Une situation qui s’explique par le type d’habitat ou bien encore le peu de ressources pour se reconstruire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.