VIDEO. Cet été, l'inquiétant réchauffement des mers et des océans

Si la hausse de la température de l'eau est un bonheur pour les touristes, elle a de graves conséquences sur l'environnement et les écosystèmes.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur cette plage de Nice (Alpes-Maritimes) où nous nous sommes rendus, l'eau est particulièrement bonne, pour le plus grand plaisir des vacanciers, qui en profitent sans modération. Depuis le début de l'été, tout le littoral français est baigné par des eaux plus chaudes que la normale : +2,8°C à Lorient, +2°C à Biarritz, +3,4°C à Marseille... La tendance est particulièrement nette. Une situation qui a, par exemple, attiré sur la Côte d'Azur des espèces prospérant habituellement dans les eaux africaines, comme des raies ou des barracudas.

Une conséquence du réchauffement de l'atmosphère

"Ce qui est alarmant, ce n'est pas seulement les 30°C en surface, mais les 27°C à une vingtaine de mètres de profondeur, où on est supposé avoir une température de 18 ou 19°C", explique Diego, moniteur dans un club de plongée de Nice. Un résultat du réchauffement de l'atmosphère, selon les scientifiques. Parmi les nombreuses conséquences de cette situation, la prolifération d'algues toxiques dans certaines régions du monde, comme aux Antilles.

Le JT
Les autres sujets du JT
(WALTER B. MYERS / NOVAPIX)