Climat : Hollande appelle à un accord "ambitieux, équitable et universel"

Le président français a entamé, jeudi, une visite aux Philippines, un pays durement touché par des tempêtes liées au réchauffement climatique.

Le président philippin Benigno Aquino et François Hollande à Manille (Philippines), le 26 février 2015.
Le président philippin Benigno Aquino et François Hollande à Manille (Philippines), le 26 février 2015. (NOEL CELIS / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'"Appel de Manille"Les présidents français et philippin, François Hollande et Benigno Aquino, ont appelé solennellement, jeudi 26 février, à un accord "ambitieux, équitable et universel" lors de la conférence mondiale sur le climat, qui se tiendra à Paris en décembre 2015. Lors de ce sommet, la France espère un accord contraignant pour limiter le réchauffement de la Terre en deçà de 2°C d'ici à la fin du siècle.

Le président français a entamé, jeudi, une visite dans l'archipel durement touché par des tempêtes, tsunamis et déplacements de populations liés au réchauffement de la planète.

"La solidarité face au changement climatique"

"Nous espérons que nous écrirons ensemble l'Histoire à Paris en décembre et que nous ne nous contenterons pas de la regarder se dérouler en simples spectateurs", affirment les deux chefs d'Etat dans leur appel.

"Les pays en développement qui ont le moins contribué au changement climatique sont ceux qui souffrent le plus de ses effets", soulignent-ils avant d'en appeler "à la solidarité et à la justice face au changement climatique" mais aussi à la "solidarité financière et technologique".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.