Cet article date de plus de deux ans.

Climat : comment expliquer les crues exceptionnelles ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Climat : comment expliquer les crues exceptionnelles ?
Climat : comment expliquer les crues exceptionnelles ? Climat : comment expliquer les crues exceptionnelles ? (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - J.Benzina, A.Etienne, R.Massini, C.Berbett-Justice
France Télévisions
France 2

Comment expliquer les récentes pluies diluviennes et la montée des eaux d'une intensité exceptionnelle ? Les équipes de France Télévisions décryptent la question.

Comment expliquer que l'eau ait ces derniers jours débordé avec autant de violence ? Tout d'abord, une crue éclair : l'équivalent de deux mois de précipitations en deux jours. Problème, en Belgique comme en Allemagne, il avait déjà beaucoup plu au mois de mai, et les sols n'ont pas pu absorber le surplus d'eau. "Tout le système va saturer en eau, va s'emballer et l'eau va essayer de rejoindre les milieux là où elle le peut, donc pour les zones urbanisées ce sont les rues qui deviennent des rivières", explique l'hydrologue Emma Haziza.

Bétonisation des sols et réchauffement climatique

Certaines particularités géographiques compliquent la situation. Très touchée, la ville de Liège (Belgique) est située à la confluence de plusieurs cours d'eau, chacun alimentant la crue de l'autre. En Allemagne, plusieurs cours d'eau ont débordé sur le modèle de la rivière Ahr, qui serpente, enclavée dans un milieu vallonné. L'urbanisation est un autre facteur aggravant des inondations. "Le fait de construire sur des zones de plus en plus entendues participé de l'artificialisation de la bétonisation des sols, et chaque sol qui est construit, c'est un sol qui ne pourra plus absorber un excès de précipitation", explique Francois Geménne, chercheur et membre du GIEC (Groupe d'experts sur le climat). Dernier paramètre aggravant pointé par les scientifiques : le réchauffement climatique. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.