"Amazon pollue la planète" : trois sites français du géant de la vente en ligne bloqués par des manifestants écologistes

Ces militants reprochent à la multinationale de polluer avec ses marchandises et de tuer les emplois locaux.

Des manifestants protestent contre Amazon, le 2 juillet 2019 à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).
Des manifestants protestent contre Amazon, le 2 juillet 2019 à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Macron a un choix. Amazon ou le climat". Des militants associatifs bloquent, mardi 2 juillet, les accès des sites toulousain, francilien et lillois d'Amazon, empêchant la sortie de marchandises. Cette action est destinée à dénoncer le réchauffement climatique et la destruction d'emplois. Les militants, répondant à l'appel de plusieurs collectifs dont ANV-COP 21 (Action non violente Cop21), Les Amis de la terre et des "gilets jaunes", ont érigé une petite montagne de pneus à l'entrée de l'entrepôt du géant de la vente en ligne.

A Toulouse, les manifestants sont présents depuis 7 heures devant le site. Ils laissent entrer les camions de livraison ainsi que les salariés de l'entreprise, mais empêchaient toute sortie de marchandises. "Moins de liberté sauf pour consommer", "Amazon de non-retour", ont-ils inscrit sur des pancartes plantées sur le rond-point d'accès. "Amazon pollue la planète avec ses marchandises qui viennent de loin, qui sont transportées et donc polluent", a justifié le contact presse de ANV Cop 21.

"Quand Amazon crée un entrepôt avec un millier d'emplois, il en détruit le double, en local", a-t-il ajouté. "Le chantage à l'emploi ne marche pas avec nous", a-t-il ajouté. "Le modèle économique du gouvernement est en faveur de ces multinationales, au détriment du local", a-t-il déploré. Les manifestants comptent poursuivre leur action, qui s'inscrit dans le cadre d'une action nationale, durant la nuit de mardi à mercredi.