Ce week-end sera le plus chaud de l'été

Les températures devraient atteindre 35 °C dans le Nord et 40 °C dans le Sud.

Deux jeunes femmes bronzent au bord de la Seine, le 23 juillet 2012 à Paris-Plage.
Deux jeunes femmes bronzent au bord de la Seine, le 23 juillet 2012 à Paris-Plage. (ANA AREVALO / AFP)

METEO - A vos parasols, ventilateurs et autres brumisateurs ! La France va connaître à partir de vendredi un épisode de très forte chaleur qui devrait s'accentuer au long du week-end, avec des températures pouvant atteindre 40 degrés, selon les indications fournies par Météo-France.

"Il s'agira des journées les plus chaudes de l'été", avec des températures "très au-dessus des moyennes de saison", assure le prévisionniste François Jobard, qui se refuse cependant à parler de canicule "pour le moment", sans exclure de déclencher une alerte orange à partir de jeudi ou vendredi.

Un épisode qui devrait durer jusqu'à mercredi au moins

Les températures seront de l'ordre de 36 à 40 degrés du sud-ouest au centre-est, notamment en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, Auvergne, et aussi dans une partie de Rhône-Alpes, jusqu'au sud de la Bourgogne. On s'attend par exemple à Toulouse à des températures de l'ordre de 38 degrés, soit "bien 10 degrés au-dessus de la moyenne", et de 40 degrés à Clermont-Ferrand dimanche. Dans la moitié nord, jusqu'aux frontières belges et allemandes, le mercure atteindra 34 à 36 degrés. Grâce à l'influence de la mer, il fera un petit peu moins chaud sur une étroite bande littorale : 24 à 28 degrés sur les côtes de la Manche, 25 à 26 en Bretagne, et 30 à 34 sur les bords de la Méditerranée.

Cette période de très forte chaleur pourrait se poursuivre sur les deux tiers du pays, au sud de la Loire, "jusqu'à mercredi inclus". Seulement dans un petit quart nord-ouest - Bretagne, Normandie, ouest de l'Ile-de-France, Picardie, Nord-Pas-de-Calais -, les températures devraient commencer à baisser à partir de lundi, avec un lent rafraîchissement de la masse d'air et une perte de 1 à 2 degrés par jour.