VIDEO. Réchauffement climatique : une inquiétante étude prédit un possible point de non-retour

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, la Terre est proche "d’un point de rupture". Explications.

Voir la vidéo
BRUT

Ce lundi, des chercheurs internationaux ont tiré la sonnette d'alarme : si nous ne faisons rien, la pollution due aux énergies fossiles risque de pousser le globe dans un état durable et dangereux "d’étuve".

La Terre proche de la rupture

Si les calottes polaires continuent de fondre, les forêts d'être décimées et les émissions de gaz à effet de serre de battre des records, la Terre risque en effet de franchir un point de rupture. Cette mise en garde a été formulée par des chercheurs dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Selon eux, une hausse des températures supérieure de 2 degrés à celle de l'ère préindustrielle pourrait, par un effet domino, entraîner la Terre vers des températures encore plus élevées. La température moyenne est déjà supérieure d'un degré et continue d'augmenter à un rythme de 0,17 degré par décennie.

Des solutions existent

Contenir le réchauffement sous la barre de 2 °C d'ici la fin du siècle, est en effet l’objectif fixé par l'accord de Paris. Mais malgré cela, il est urgent d'agir et de changer notre mode de vie pour protéger notre planète. Et les chercheurs rappellent que les solutions existent. Parmi elles, il faudrait se détourner des énergies fossiles, arrêter la déforestation, mieux gérer les sols ou encore modifier les pratiques agricoles. Déterminer qu'une hausse de 2 degrés est un point de non-retour "est nouveau", selon Martin Siegert, co-directeur du Grantham Research Institute on Climate Change de Londres, qui n'était pas impliqué dans l'étude.

VIDEO. Réchauffement climatique : une inquiétude étude prédit un possible point de non-retour
VIDEO. Réchauffement climatique : une inquiétude étude prédit un possible point de non-retour (BRUT)