Les urgences surchargées à cause de la canicule

À Limoges ou même Clermont-Ferrand, les urgences luttent pour réussir à prendre tout le monde en charge.

France 3

Plus il fait chaud, plus il y a de patients. C'est notamment le cas aux urgences de l'hôpital de Limoges. On décompte déjà une augmentation de 10% d'admissions supplémentaires. Ces cas sont liés à la canicule. Un agriculteur confesse avoir pris un coup de chaud, avant d'être retrouvé inconscient au bord de sa voiture.


Tout le monde a pu être pris en charge


Le personnel médical a tout fait pour répondre aux différentes demandes. Ils ont libéré le plus de lits possible, soit environ un à deux par service. Une solidarité qui fait son effet mais qui symbolise beaucoup de choses. Selon les syndicats, cette situation met de nouveau en lumière les trop nombreuses économies dans le budget.


"Nous sommes dans l'urgence en permanence", déclare Maryse Moulin, syndicaliste CGT au CHU de Limoges. " Nous n'avons pas le personnel nécessaire."Au CHU de Clermont-Ferrand, on craint une aggravation de la situation ce week-end. Il risque de faire encore très chaud et les organismes peuvent peu à peu s'épuiser au fur et à mesure des jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le but du rapport de l\'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers.
Le but du rapport de l'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers. (JEFF PACHOUD / AFP)