Canicule : des écarts de température dans une même ville

Publié Mis à jour
Canicule : des écarts de température dans une même ville
France 2
Article rédigé par
S. Soubane, O. Martin, N. Fleury, P. Eveque, T. Breton, F. Legros, M. Marini, Images drone : Base Paysagiste - France 2
France Télévisions

Dans les grandes villes, la chaleur monte davantage qu'en zone rurale, où les arbres jouent un rôle réfrigérant efficace. À Lyon (Rhône), la chaleur n'est pas uniforme, et il peut y avoir des écarts de quatre degrés d'un point à un autre de la ville.  

Une fournaise citadine digne d'un mois d'août. À Lyon (Rhône), mercredi 15 juin, il y avait peu de vent dans l'après-midi. Les températures ressenties étaient aussi très différentes d'un quartier à l'autre de la ville. Des scientifiques ont établi une cartographie thermique de Lyon. Ainsi, entre l'ouest et l'est de la ville, il existe jusqu'à quatre degrés de différence. Une variation qui est due à l'urbanisation. En milieu de journée, dans le Vieux Lyon aux rues pavées, le thermomètre affichait 33 degrés.    

Les chercheurs veulent corriger les erreurs de conception  

En revanche, dans le quartier très moderne de La Part Dieu, à l'ouest, il faisait 37,5 degrés. Un îlot de chaleur propre aux villes faites de gratte-ciels. En effet, l'air n'y circule pas et l'ombre est rare. Les bâtiments réverbèrent par ailleurs la chaleur. Des erreurs de conception que veulent corriger les chercheurs. "Le quartier idéal, c'est un quartier à l'ancienne, de nos grands-parents. C'est, typiquement, des petits quartiers avec du désordre, de hauteur de bâtiments les uns par rapport aux autres, mais aussi [avec de la] distance entre eux", explique Roland Pellenq, directeur de recherche en physique urbaine au CNRS - université George Washington. 

Parmi Nos sources

Météo France / CNRS / métropole de Lyon

Liste non exhaustive

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.