Canicule : cinq données qui montrent que cette vague de chaleur est exceptionnelle

Cet épisode particulièrement intense devrait se poursuivre jusqu'à mardi, selon Météo France. La France et l'Europe du Sud sont particulièrement touchées.

Des enfants jouent dans des fontaines publiques pour se rafraîchir à Valenciennes le 27 juillet 2018.
Des enfants jouent dans des fontaines publiques pour se rafraîchir à Valenciennes le 27 juillet 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Des coups de chaud qui font froid dans le dos. La canicule qui frappe la France depuis la semaine dernière devrait se maintenir jusqu'à mardi 7 août, selon Météo France, au grand dam des automobilistes sur les routes des vacances. Plusieurs records de températures ont été battus ces derniers jours, notamment dans le sud de la France. 

Une vague de chaleur exceptionnelle, comme le montrent ces cinq données, qui frappe aussi le sud de l'Europe.

Toujours 67 départements en vigilance orange 

Vendredi 3 août, Météo France a ajouté la Charente-Maritime aux 66 départements déjà en vigilance orange depuis jeudi. Désormais, 67 départements se retrouvent toujours sur la carte vigilance au même moment dimanche, égalant le record du 21 juin 2017. Seule la partie nord-ouest de l'Hexagone est épargnée.

Un record de 30 °C à Perpignan la nuit

Dans le Sud, il a fait particulièrement chaud dans la nuit de vendredi à samedi, avec une température minimum de 29,4 °C au cap Béar et 28,9 °C à Torreilles (Pyrénées-Orientales), ou de 28,6 °C à Sète (Hérault). Mais la ville de Perpignan, note La Chaîne météo, samedi 4 août au matin, a battu le record de la nuit la plus torride jamais observée en France Métropolitaine hors Corse, en franchissant les 30 °C.

Un épisode dans le "Top 3" des canicules les plus sévères

Toujours samedi, mais dans la journée cette fois, l'air venu du Sahara a fait grimper les thermomètres au-delà des 40 °C localement, avec 41,3 °C dans l'après-midi à Béziers (Hérault). 

Cette date restera dans les annales, avertit Météo-France : "La journée du 4 août a été la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003", a indiqué le prévisionniste François Jobard, cité par l'AFP.  Cet épisode sera dans le "Top 3" des canicules les plus sévères mesurées en France.

Un record absolu de chaleur au Portugal

Si la France étouffe sous la chaleur, celle-ci est quasi intenable au Portugal. Une température de 46,8 °C a été enregistrée samedi 4 août à Alvega, à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne. Avec 43 °C, la capitale portugaise a, elle, enregistré, elle, un record de chaleur absolu, précise dimanche la Chaîne Météo.

Conséquence : les parcs de jeux ont été fermés, le public invité à limiter ses activités en extérieur, et les centres d'accueil pour les sans-abris ouverts plus tôt dans la journée pour leur permettre de s'abriter de la chaleur.

Trois morts d'insolation en Espagne

Dans le sud de l'Espagne, la ville touristique de Cordoue faisait face samedi à des températures avoisinant les 44 °C. Trois personnes sont décédées cette semaine d'insolation dans le pays : à Barcelone, un quinquagénaire, présenté par les médias comme un sans-abri et retrouvé allongé dans la rue vendredi, est décédé à l'hôpital, selon les autorités de Catalogne. Ces températures élevées devraient toutefois baisser dans les prochains jours.