Canicule : augmentation de "15 à 20%" des demandes de soins au Samu

Le directeur médical adjoint du Samu 93, Frédéric Lapostolle, rappelle qu'à l'occasion de la canicule de 2003, "on avait observé une augmentation globale de la demande de soins".

Des habitants de Bordeaux, le 20 juin 2017.
Des habitants de Bordeaux, le 20 juin 2017. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Une augmentation des demandes de soins de 15-20% a été observée par le Samu, lundi 20 juin, en raison de la canicule, a indiqué à franceinfo, Frédéric Lapostolle, directeur médical adjoint du Samu 93.

Lors de la canicule de 2003, "on avait observé une augmentation globale de la demande de soins" au Samu, a ajouté Frédéric Lapostolle. Actuellement, "on est dans cette phase-là", a-t-il ajouté. En effet, "hier '(ndlr : lundi 19 juin), on était à 15-20% au-dessus de l’activité normale", a-t-il indiqué.

51 départements toujours en vigilance canicule 

"Dans un deuxième temps", lors des épisodes de canicule, "il peut y avoir une augmentation des patients les plus graves", mais "on n’en est pas là", a-t-il souligné. "Dans un troisième temps, on avait vu une augmentation de mortalité", a-t-il poursuivi, avec 193 000 décès dus à la canicule en 2003.

Or, le "système d’alerte" actuel mis en place aujourd'hui "doit nous aider à prendre en charge les patients", et d'éviter le pire, a expliqué Frédéric Lapostolle.

51 départements sont placés en vigilance canicule en France. Trente-cinq départements supplémentaires, du centre et du centre-est du pays, ont été ajoutés, lundi 19 juin, aux seize du Sud-Ouest et d' l'Ile-de-France déjà concernés par cette alerte depuis dimanche, selon Météo France.

51 départements sont placés en vigilance canicule en France par Météo France. 
51 départements sont placés en vigilance canicule en France par Météo France.  (VISACTU)

Frédéric Lapostolle : "hier '(ndlr : lundi 19 juin), on était à 15-20% au-dessus de l’activité normale"
--'--
--'--