Cabourg : après la chaleur, la douceur

Dans certaines régions, en l'espace de 24h on a perdu 20 degrés À Cabourg (Calvados), les vacanciers apprécient la chute des températures.

France 3

Sur la plage de Cabourg dans le Calvados, il y avait les plus téméraires dimanche 30 juin au matin. Mais avec une eau à 15 degrés, ils ont finalement renoncé. Il faut se tenir chaud. "On est arrivé hier après-midi, il faisait magnifique. Du coup, on a dormi sur place et on s'est fait un peu surprendre", témoigne un vacancier. 36 degrés samedi 29 juin, un lointain souvenir. Au Grand Hôtel, ambiance feu de cheminée et chocolat chaud. Les clients apprécient. "C'est plus agréable aujourd'hui qu'hier. On est quand même beaucoup mieux ici qu’à Paris ou c'était un insupportable".

 

20 degrés en moins

Dans les années 1900, Marcel Proust venait chercher la fraicheur. "Ce qu'il aimait, c'était l'air de Cabourg puisqu'il souffrait d'asthme. Ici, il respirait beaucoup mieux", explique Corinne Dupont, directrice générale du Grand Hôtel de Cabourg.

En une seule nuit, la ville normande a perdu 20 degrés. Il y avait foule dans la rue et les vêtements chauds ont été ressortis sur les marchés. "Hier on était là et on ne tenait pas sur la plage. Aujourd'hui on est dans les pulls". En fin d'après-midi, le soleil est revenu. La Normandie va vivre dix jours de douceur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur la plage de Cabourg (Calvados), le 13 octobre 2018.
Sur la plage de Cabourg (Calvados), le 13 octobre 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)