Bac 2022 : une première épreuve de philosophie sous la chaleur

Publié Mis à jour
Bac 2022 : une première épreuve de philosophie sous la chaleur
Article rédigé par
S. Broomberg, Ngankam France3 régions - France 3
France Télévisions

Mercredi 15 juin avait lieu l'épreuve de philosophie de baccalauréat pour les élèves de terminale. Les salles d'examen étaient organisées pour lutter contre la chaleur.

À Toulouse (Haute-Garonne), il faisait 28 degrés, mercredi 15 juin, pour les élèves de terminale qui passaient leur épreuve de philosophie de bac. "Il faisait chaud déjà (...) c'est une fournaise", indique un lycéen. "Ils nous servent de l'eau, il y a un ventilateur", décrit une élève. Dans un lycée de région parisienne, où les températures sont moins élevées que dans le sud, la chaleur est également un sujet de préoccupation. "La seule chose qu'on puisse faire (…) c'est de bien choisir nos salles, comme on fait tous les ans, et d'éviter des expositions sud", explique Alain Morel, proviseur au lycée Camille Claudel de Vauréal.

Une chaleur plus supportable le matin

Les épreuves, qui se déroulent le matin, sont plus faciles à supporter. "Si ça avait été l'après-midi, ça aurait été beaucoup plus éprouvant", assure un élève. Pendant quatre heures, ils ont planché sur les sujets de philosophie suivants : "Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ?" ou "Revient-il à l'État de décider de ce qui est juste ?".  

Retrouvez les résultats
du bac avec

chercher un résultat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.