Agriculture : les maraîchers normands souffrent des intempéries

24 jours de pluie en février et des sols saturés : c'est un désastre pour les maraîchers du Val de Saire (Manche).

France 3

Depuis septembre, la pluie inonde les champs de légumes dans le Val de Saire (Manche). Pour Sylvain Legrand, maraîcher à Anneville-en-Saire et président du Groupement des producteurs de la Manche, le constat est sans appel : "Ce chou-là a le pied complètement pourri." Sur son hectare et demi de choux, il a tout perdu.

Des champs peu accessibles

Si la production de choux et poireaux souffre des intempéries, c'est celle des carottes qui serait la plus impactée. "Il y a certains producteurs qui n'ont même pas 20% de leurs carottes récoltées, parce qu'ils ne savent pas entrer dans les parcelles, tout simplement, et à un moment elles vont être perdues", estime le maraîcher. Les sols sont gorgés d'eau et les engins agricoles peuvent facilement s'enliser. À pied comme en tracteur, les champs de légumes sont difficiles à atteindre. Les maraîchers du Val de Saire estiment en moyenne une perte de 40% de leur production entre février et avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
24 jours de pluie en février et des sols saturés : c\'est un désastre pour les maraîchers du Val de Saire (Manche).
24 jours de pluie en février et des sols saturés : c'est un désastre pour les maraîchers du Val de Saire (Manche). (France 3)