Cet article date de plus de quatre ans.

Fermeture de Zone Téléchargement : "Il faut légaliser le partage dans un cercle raisonnable"

La fermeture, lundi, du site Zone de téléchargement doit servir de base de discussion pour légaliser le partage à but non commercial, selon Lionel Morel, co-fondateur de "la quadrature du net", invité mardi sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le site Zone Téléchargement a été mis hors ligne, lundi 28 novembre, par la gendarmerie nationale.  (GENDARMERIE NATIONALE)

Le site de téléchargement illégal Zone Téléchargement a été fermé, lundi 28 novembre. Mardi, cinq administrateurs du site ont été placés en garde à vue. Invité mardi sur franceinfo, Lionel Morel, co-fondateur de l’association "la quadrature du net", une association qui milite pour d’autres formes de téléchargement, affirme qu'il existe d’autres moyens de partager des œuvres sans faire de tort à l’industrie du cinéma.

"Dès qu'un site se ferme d'autres renaissent"

"Cela fait des années que les industries culturelles sont en guerre contre des créatures qu’elles ont elle-même engendrées, a réagi Lionel Morel sur franceinfo avant de d'étayer ses propos. En s’opposant radicalement au partage des œuvres sur internet, notamment à des formes de partage non commercial. Pour sortir de ce cercle vicieux, il faut légaliser le partage dans un cercle raisonnable. C’est-à-dire d’échange entre consommateurs à but non commercial. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons sortir de cette course sans fin. Aujourd’hui dès qu’un site ferme d’autres renaissent."

Pour Lionel Morel, le cinéma français ne se porte pas si mal. Il existe donc une coexistence possible entre des formes de partages et des offres légales qui pourrait contribuer au financement de la création. "Nous sommes pour l’idée d’une licence globale qu’on appellerait 'contribution créative'. Sous forme de forfait par exemple qu’on pourrait payer avec son abonnement internet. Par ce biais-là, il est possible d’apporter de nouveaux financements à la création tout en arrêtant cette guerre au partage. Aujourd’hui la répression ne fait pas la distinction entre des sites de partages dans une sphère raisonnable et non marchande et des sites de partage."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Zone Téléchargement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.