Cet article date de plus de trois ans.

Le youtubeur Le Grand JD veut alerter sur la destruction de l’écosystème de l’île de Bornéo

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Le youtubeur suisse Le Grand JD, accompagné de Bernard Genier, journaliste de la Radio Télévision Suisse, est parti filmer les conséquences de la déforestation et de la culture de l’huile de palme à Bornéo.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Le youtubeur suisse Le Grand JD, accompagné de Bernard Genier, journaliste de la Radio Télévision Suisse, est parti filmer les conséquences de la déforestation et de la culture de l’huile de palme à Bornéo.

Fort de près de deux millions d’abonnés Youtube, Le Grand JD veut sensibiliser au désastre écologique actuellement en cours à Bornéo. En partenariat avec le journaliste Bernard Genier de la RTS, la Radio Télévision Suisse, il montre les effets désastreux de la déforestation et la production d’huile de palme sur l’île de Bornéo.

Le youtubeur décrit les tranchées creusées au bulldozer à travers la jungle. Il explique que les "entreprises" détruisent la forêt pour prendre "le bois précieux" : "Ils coupent tout, ils défoncent toute la forêt (…) ils mettent des produits chimiques pour ne pas que ça repousse." Cet espace laissé par la déforestation va servir au plantations de palmiers à huile et à la production d’huile de palme. Les rangs de palmiers remplacent donc les "forêt tropicales hyper-denses, très sauvages, remplies de vie et impénétrables", explique-t-il.

La destruction d’un écosystème "pour nos pâtes à tartiner"

La déforestation est un drame pour l’écosystème de l’île. La disparition de la forêt, "riche en biodiversité" menace les espèces animales qui y vivent. Le Grand JD prend l’exemple de l’Orang-outan de Bornéo, espèce endémique de l’île menacée d’extinction : "Ils n’ont plus de quoi se nourrir, ils arrivent dans les villages, ils meurent, ils sont braconnés."

La menace qui pèse sur la forêt inquiète aussi les tribus. Le youtubeur et Bernard Genier ont rencontré la tribu des Penan. Ce peuple, qui a "un énorme savoir de la forêt" et "un respect total de cet environnement", est chassé par les bulldozers. Leurs moyens de lutter contre la déforestations sont faibles : "des barrières, des bouts de bois, des barrages". Malgré les associations qui tentent de leur venir en aide en cartographiant leur territoire et assignant les entreprises responsables de la déforestation en justice, ces dernières "gagnent du terrain de jour en jour".

Alors que sa vidéo Youtube a amassé plus de 700 000 vues en 24 heures, il veut provoquer une prise de conscience écologique, "informer les nouvelles générations et peut-être donner (…) un dernier coup dans la bataille". Il encourage ceux qui le regardent à "s’engager dans des causes environnementales". Et peut-être, empêcher la destruction de tout l’éco-système de l’île de Bornéo, "tout ça pour nos pâtes à tartiner".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers YouTube

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.