Cet article date de plus de six ans.

Yahoo! va vendre l'essentiel de son activité à Verizon pour 4,8 milliards de dollars

En 2015, le géant des télécoms avait déjà racheté AOL, un autre ex-fleuron d'internet, avec l'ambition de créer un grand groupe de médias. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une personne passe devant le siège de Yahoo! à Sunnyvale (Californie), le 5 novembre 2014. (MARCIO JOSE SANCHEZ / AP / SIPA)

En difficulté, Yahoo! se marie avec Verizon. Le pionnier du web a annoncé, lundi 25 juillet, être parvenu à un accord avec le géant des télécoms Verizon pour lui vendre ses activités de cœur de métier pour 4,8 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros). Il lui cédera notamment les célèbres services en ligne que sont Yahoo News ou encore Yahoo Mail.

En 2015, Verizon avait déjà racheté AOL, un autre ex-fleuron d'internet. 

Vers "un groupe international de médias"

Dans un communiqué, le PDG de Verizon, Lowell McAdam, a indiqué que les activités de Yahoo! seraient intégrées dans la même division que celles d'AOL, afin de créer "un groupe international de médias de premier rang et d'aider à accélérer nos revenus dans la publicité en ligne".

La transaction marque aussi la fin de Yahoo! en tant que société opérationnelle. L'entreprise, dirigée par Marissa Mayer, ne conserve plus que deux participations de choix, 15% dans Alibaba et 35,5% dans Yahoo! Japan, ainsi que quelques participations minoritaires et des brevets.

"La vente de nos activités opérationnelles, qui sont de fait scindées de nos participations en Asie, constitue une étape importante dans notre plan visant à dégager de la valeur pour les actionnaires de Yahoo!, a déclaré Marissa Mayer dans un communiqué. Le groupe Yahoo! a changé le monde et continuera à le faire à travers son mariage avec Verizon et AOL." 

Marissa Mayer devrait quitter le groupe une fois la transaction bouclée, a avancé, dimanche, le New York Times (en anglais).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Yahoo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.