Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Une ONG crée une fillette virtuelle pour repérer des prédateurs sexuels

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
F. MARECHAL, S. RAYMOND - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Terre des Hommes a identifié un millier d'internautes qui ont tenté de payer cette fillette sur internet pour qu'elle se livre à des actes sexuels via une webcam.

Elle s'appelle Sweetie et a déjà permis d'identifier un millier de prédateurs sexuels. Une fillette philippine virtuelle est l'appât développé par l'ONG Terre des Hommes, qui a dévoilé sa campagne, lundi 4 novembre, aux Pays-Bas. Créée de toutes pièces sur internet, cette enfant virtuelle de 10 ans a été contactée par plus de 20 000 personnes, prêts à payer pour la voir se livrer à des actes sexuels par webcam.

Dix semaines durant, le temps de l'enquête, ces "prédateurs" issus de 71 pays différents ont pris contact avec cette fillette, sur des forums publics de discussions. D'après le rapport de l'ONG, un homme identifié en tant qu'"Older4Young" assurant avoir 35 ans et être le père de deux enfants, originaire d'Atlanta, aux Etats-Unis, a par exemple proposé 10 dollars américains à Sweetie, écrivant : "Allume ta webcam, je suis excité."

Les identités des internautes transmises aux autorités

Plus de 1 000 personnes ont été "facilement" identifiées, selon l'ONG. Cette dernière a pu retrouver leurs adresses, leurs numéros de téléphone et des photos d'eux, et a transmis leur identité aux autorités compétentes, en particulier à Interpol. 

L'ONG souhaite sensibiliser l'opinion publique et les autorités au phénomène de la prostitution des enfants sur internet. Terre des Hommes s'est indigné du nombre réduit de personnes interpellées pour ce qu'elle qualifie de "tourisme du sexe avec enfant par webcam".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.