Téléphonie : augmentation des ventes forcées d'assurances mobile

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Téléphonie : augmentation des ventes forcées d'assurances mobile
France 2
Article rédigé par
E.Pelletier, L.Chaussoy, J.Duboz, J.Tual, G.Pinol, J-A.Balcells, A.Cohen - France 2
France Télévisions

Gare aux abus en matière d'assurance de téléphonie mobile. Selon le médiateur de l'assurance, les ventes forcées sont en augmentation. 

Lors de l'achat d'un téléphone, les vendeurs proposent souvent aux clients une assurance, parfois avec insistance. Résultat, les plaintes s'accumulent sur le bureau du médiateur de l'assurance, Arnaud Chneiweiss. Les clients reprochent notamment aux assurances d'être "malhonnêtes" et "de mauvaise foi". Ces techniques de vente abusives sont aujourd'hui dénoncées par l'organisme, dans son dernier rapport. 

Allongement du délai de rétractation 

"Ce sont des gens qui disent : 'le vendeur m'a dit que pour garder son emploi dans la boutique de téléphonie mobile, il était souhaitable que je souscrive (…) et qu'au bout d'un mois, je pourrais résilier ce contrat'", rapporte Arnaud Chneiweiss. Problème : au bout d'un mois, un délai de 14 jours est invoqué, et il n'est alors plus possible de se rétracter. Pour éviter les abus, le médiateur demande l'allongement du délai de rétractation de deux semaines à un mois. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Téléphonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.