Cet article date de plus de cinq ans.

Fichier TES : pour François Rebsamen, "la position de Bernard Cazeneuve est saine et juste"

Invité de franceinfo mardi 8 novembre, l'ancien ministre du Travail François Rebsamen a affirmé son soutien au ministre de l'Intérieur à propos des Titres Électroniques Sécurisés (TES). Ce fichier doit centraliser les données personnelles des Français.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Rebsamen, le 8 novembre 2016. (FRANCEINFO)

L'ancien ministre du Travail et maire socialiste de Dijon François Rebsamen, invité de franceinfo le 8 novembre s'est exprimé sur les Titres Électroniques Sécurisés (TES). Il a affirmé sous soutien au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, l'un des artisans du projet, critiqué par les opposants.

Ces outils sont censés regrouper les données des Français dans des documents électroniques, inacessibles au grand public. Le décret officialisant les TES est paru au Journal Officiel le 30 octobre dernier. 

"Le fichier mis en place par Bernard Cazeneuve respecte les orientations et les recommandations faites par le Conseil constitutionnel. Ce qui inquiète tout le monde, c’est qu’il puisse y avoir des utilisations qui ne sont aujourd’hui pas prévues." estime François Rebsamen. 

Un débat parlementaire indispensable

François Rebsamen modère néanmoins ses propos. Il se dit aussi d'accord avec le député (PS) Benoît Hamon, pour qui "un débat parlementaire est indispensable". Ce dernier s'inquiète de cette décision, prise par décret car les TES pourront ensuite être modifiés, par décrets également, par les futurs gouvernements.

Un avis que partage partiellement François Rebsamen : "J'entends ce que dit Benoît Hamon sur la nécessité en cas de modification", a-t-il déclaré sur franceinfo. Mais pour lui, la position de Bernard Cazeneuve est "saine et juste".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité sur internet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.