La ville et l'agglomération de Chalon-sur-Saône visées par une cyberattaque

"Est-ce que c'est vraiment de la pure malveillance ou est-ce que c'est intéressé financièrement ? En tout cas, on n’est pas enclin, quoiqu'il advienne, à céder à ce genre de pression", a réagi le maire Gilles Platret sur franceinfo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 18 octobre 2020. (FLORIAN JANNOT-CAEILLETE / HANS LUCAS /AFP)

Les systèmes informatiques de la ville et de l'agglomération de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ont subi un piratage informatique, a annoncé dimanche 21 février la collectivité du Grand Chalon sur Facebook"L'Agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information (Anssi) a été saisie afin que nos collectivités soient accompagnées" dans sa gestion, fait-elle savoir.

"Les sites internet de la ville et de l'agglomération restent accessibles mais, à ce stade, les formulaires de services en ligne ne peuvent être traités", note la collectivité du Grand Chalon, tandis que "les liaisons téléphoniques avec les services fonctionnent".

>> Covid-19 : comment les cybercriminels cherchent à profiter de la pandémie

"Nous sommes encore dans l'analyse de l'ampleur de l'attaque et il n'y a pas de demande de rançon à notre connaissance. Mais on reste prudent", a réagi une porte-parole du Grand Chalon.

"Est-ce que c'est vraiment de la pure malveillance ou est-ce que c'est intéressé financièrement ? Je pense qu'on ne tardera pas à le savoir. En tout cas, on n’est pas enclin, quoiqu'il advienne, à céder à ce genre de pression", a ajouté Gilles Platret, le maire de la ville, sur franceinfo.

Deux hôpitaux, à Dax (Landes) et Villefranche-sur-Saône (Rhône) ont récemment été victimes d'attaques informatiques. Le président Emmanuel Macron a présenté jeudi un plan d'un milliard d'euros destiné à renforcer la cybersécurité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.