Info franceinfo Un groupe de hackers revendique une cyberattaque contre Thales

Dans une communication sur le darknet, le groupe russophone Lockbit 3.0 annonce s'en prendre au groupe d'électronique français. Il s'est fait connaître en France avec la cyberattaque de l'hôpital de Corbeil-Essonnes à la fin du mois d'août.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo Thales au Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille, le 7 septembre 2021. (DENIS CHARLET / AFP)

Après avoir cyberattaqué l'hôpital de Corbeil-Essonnes en août, le groupe russophone Lockbit 3.0 revendique une cyberattaque contre Thales lundi 31 octobre, dans une communication sur le darknet, révèle franceinfo. Le groupe d'électronique français, spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité, dit prendre au sérieux les allégations des hackers.

Sur leur communiqué, les hackers ne réclament aucune rançon, en revanche ils indiquent que "toutes les données disponibles seront publiées" et ont diffusé un décompte allant jusqu'au 7 novembre prochain. Les hackers proposent aussi leur aide aux clients de Thales qui souhaiteraient déposer plainte contre le groupe "qui a grandement négligé les règles de confidentialité" selon eux.

Aucune plainte déposée pour l'instant

Contacté par franceinfo, Thales assure que ses experts en cybersécurité sont actuellement en train d'enquêter sur l'attaque revendiquée, afin de vérifier que des données ont bien été dérobées et, si c'est le cas, les identifier. Pour l'instant, aucune plainte n'a été déposée.

Lockbit 3.0 a déjà revendiqué un vol de données du groupe français au début de l'année, mais il ne s'agissait finalement pas de données sensibles. Ce groupe s'est fait connaître en France avec la cyberattaque du centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil-Essonnes à la fin du mois d'août. Il avait demandé une rançon de 10 millions de dollars, puis avait alors publié des données de patients, de personnels et de partenaires sur son site internet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyberattaques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.