Info franceinfo L'hôpital André-Mignot du centre hospitalier de Versailles victime d'une cyberattaque

L'accueil des patients est limité et une cellule de crise a été ouverte. Par mesure de sécurité, le système informatique est coupé. L'établissement va déposer plainte, a annoncé le ministre de la Transition numérique.
Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le centre hospitalier André-Mignot à Versailles le 14 septembre 2020. (NICOLAS LEPAGNOT / HANS LUCAS)

L'hôpital André-Mignot du centre hospitalier de Versailles, situé au Chesnay-Rocquencourt, dans les Yvelines, a été victime d'une cyberattaque samedi soir à 21 heures, révèle franceinfo dimanche 4 décembre. Certains écrans d'ordinateurs sont devenus noirs et ont été bloqués. Un groupe de pirates informatiques a revendiqué cette attaque, selon les informations de franceinfo.

Pour l'heure, la direction explique que l'accueil des patients est limité en raison de la cyberattaqueL'hôpital a déclenché son plan blanc, partiellement déprogrammé les opérations et met tout en œuvre pour maintenir les soins ambulatoires de sa patientèle et les consultations. Par mesure de sécurité, le système informatique est coupé. Une cellule de crise, en lien avec les autorités, a par ailleurs été ouverte ce dimanche au centre hospitalier de Versailles-Le Chesnay. 

Le ministre de la Santé, François Braun, qui s'est rendu dimanche après-midi à l'hôpital a annoncé "le transfert de six patients" vers d'autres établissements, selon une journaliste de franceinfo sur place. Il a par ailleurs assuré dimanche que le Samu "n'est pas atteint" par l'attaque. 

L'établissement "doit déposer plainte dans les minutes à venir", a indiqué sur franceinfo ce dimanche Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications. Avant même cette plainte, le parquet de Versailles s'est dessaisi de l'enquête au profit du parquet de Paris, qui a une compétence nationale pour ces affaires de cyberattaques. Les cyber-gendarmes et la police judiciaire avec ses experts cyber, sont désormais saisis de l'enquête.

Un précédent à Corbeil-Essonnes

L'hôpital André-Mignot regroupe les consultations et tous les services d'hospitalisation de court séjour et ambulatoire, avec près de 700 lits et 3 000 membres du personnel. L'établissement est également le siège administratif, technique et logistique du centre hospitalier de Versailles.

Il s'agit d'une attaque, comparable à celle du Centre hospitalier sud-francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes, selon la direction jointe par franceinfo. La dernière cyberattaque d'ampleur d'un hôpital remonte en effet au mois d'août, avec l'attaque de l'hôpital de Corbeil-Essonnes. Le groupe de hackers russes LockBit 3.0, utilisant le rançongiciel Lockbit avait réclamé à l'hôpital une rançon de 10 millions de dollars. Les hackers avaient mis à exécution leurs menaces en divulguant des informations de santé des patients.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyberattaques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.