Auchan, SNCF et LU victimes d'une cyberattaque

Une cyberattaque mondiale d'une ampleur sans précédent a frappé plusieurs entreprises françaises ce mardi 27 juin.

France 2

Des ruptures de courant à la SNCF, Auchan, Saint-Gobain ou encore le fabricant de biscuits LU. Toutes ces multinationales françaises ont été victimes d'une attaque au rançongiciel, un logiciel malveillant qui bloque l'accès aux données d'un ordinateur fonctionnant sous Windows. En échange d'une rançon de 300 dollars en monnaie virtuelle, l'accès aux fichiers serait rétabli. Le virus a touché la centrale de Tchernobyl en Ukraine, obligeant les techniciens à effectuer les relevés de radioactivité manuellement.

Enquête ouverte

Banques, transporteurs aériens, géants pétroliers... De grandes entreprises russes ou danoises ont aussi été victimes. C'est la seconde cyberattaque en l'espace de deux mois. Mi-mai, plus de 300 000 ordinateurs avaient été infectés à travers le monde. En France, sur son compte Twitter, la police appelle à la plus grande vigilance et conseille de ne payer aucune rançon. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette cyberattaque géante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un code informatique
Un code informatique (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)