Enquête : le mystère du bouchon rouge

Un avocat a fait appel au réseaux sociaux pour identifier précisément un bouchon qui pourrait innocenter son client, accusé de meurtre. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Il y a quelques jours, un avocat a lancé sur Twitter un message intriguant. Il appelle à identifier un bouchon retrouvé en 2010, dont l'usage pourrait permettre d'identifier un innocent. Cet innocent est Éric Coppolani, accusé de meurtre et condamné à 30 ans de prison. Les enquêteurs estiment qu'il s'agit d'un bouchon d'un récipient d'hydrocarbures qui aurait mis le feu au véhicule de la victime. Sur Twitter, malgré certaines réponses étranges, une dizaine de réponses intéressantes ont pu être récoltées.

Des enquêteurs 2.0

Depuis quelques années, les réseaux sociaux se sont emparés de plusieurs enquêtes. C'est le cas de la disparition de la petite Maelys, de l'affaire Dupont de Ligonnès ou encore de la disparition du vol MH370. Des amateurs se saisissent d'investigations, ce qui mène parfois à des bavures. En 2013, après l'attentat de Boston, des enquêteurs 2.0 pensent avoir identifié les auteurs de l'attaque. Les deux jeunes gens identifiés étaient finalement hors de cause. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Bouchon rouge
Bouchon rouge (FRANCE 3)