"Ligue du LOL" : des journalistes accusés de harcèlement via les réseaux sociaux

Des journalistes membres d'un groupe baptisé "Ligue du LOL" sont accusés de cyberharcèlement au début des années 2010.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les faits remontent à une dizaine d'années. Des journalistes sont accusés de harcèlement sur les réseaux sociaux, et depuis plusieurs jours, ils sont rattrapés par les témoignages de leurs victimes. L'affaire fait grand bruit, si bien que les médias dans lesquels ils travaillent ont décidé de prendre des mesures lundi 11 février. Tous membres d'un groupe Facebook baptisé "Ligue du LOL", leurs petites blagues entre amis ont vite viré au cyberharcèlement sur de nombreuses personnes, selon les témoignages.

Des sanctions prises par les employeurs

Sur Twitter, ils auraient pris pour cible quelques hommes, mais surtout beaucoup de femmes identifiées comme féministes, jeunes blogueuses ou journalistes. "La 'Ligue du LOL' m'a repérée et a commencé son travail de sape petit à petit. Montages photos/vidéos à se moquer de moi", témoigne ainsi Capucine Piot, revenu sur le réseau social afin de témoigner, comme beaucoup d'autres. Des sanctions ont été prises, comme à Libération, où les journalistes Vincent Glad et Alexandre Hervaud ont été mis à pied.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Les membres de \"La Ligue du LOL\" sont accusés d\'avoir harcelé de nombreuses personnes, essentiellement des femmes, entre la fin des années 2000 et le début des années 2010.
Les membres de "La Ligue du LOL" sont accusés d'avoir harcelé de nombreuses personnes, essentiellement des femmes, entre la fin des années 2000 et le début des années 2010. (AFP)