Internet : l'effet dévastateur d'une mauvaise publicité sur l'image de marque

Deux propriétaires d'un Super U de L'Arbresle (Rhône) ont été épinglés après la diffusion de photos de leur safari en Afrique. L’enseigne a vite réagi, car sa réputation peut être très vite ternie sur internet.

France 2

La mauvaise publicité peut faire l'effet d'un tsunami sur internet. À la suite de la polémique des deux propriétaires d'un Super U partis en chasse d'animaux sauvages lors d'un safari en Afrique, le journaliste François Beaudonnet revient en plateau sur les affaires qui ont entaché l'image de grandes enseignes. L'an dernier, la marque de vêtements H&M mettait en ligne sur son site la photo d'un petit garçon noir arborant un sweat à message : "Le signe le plus cool de la jungle". Certains magasins de l'enseigne ont été vandalisés en Afrique du Sud après la polémique.

Dolce & Gabbana et United Airlines

Autre exemple avec United Airlines qui fait expulser manu militari un passager en surréservation. Les images diffusées ont engendré 1,5 million de messages négatifs sur les réseaux sociaux. Enfin, la campagne de publicité de Dolce & Gabbana qui mettait en scène une Chinoise tentant de manger des pâtes avec des baguettes a conduit la marque italienne a être quasiment bannie en Chine. Dix-huit mois plus tard, la maison de couture a encore beaucoup de mal à s'en remettre.

Des applications de réseaux sociaux, le 4 septembre 2018.
Des applications de réseaux sociaux, le 4 septembre 2018. (MUHAMMED SELIM KORKUTATA / ANADOLU AGENCY / AFP)