Protection des données personnelles : Facebook devra payer une amende record de 5 milliards de dollars

Selon des médias américains, l’agence de régulation fédérale a conclu un accord à l’amiable avec l'entreprise prévoyant une amende et des restrictions sur l’utilisation des données personnelles.

Facebook va devoir verser 5 milliards de dollars pour ne pas avoir suffisamment protégé les données personnelles de ses usagers, rapportent plusieurs médias, le 12 juillet 2019.
Facebook va devoir verser 5 milliards de dollars pour ne pas avoir suffisamment protégé les données personnelles de ses usagers, rapportent plusieurs médias, le 12 juillet 2019. (LOIC VENANCE / AFP)

Le montant de l'amende est historique. Facebook va devoir verser une amende record de 5 milliards de dollars (environ 4,4 milliards d'euros) pour ses manquements en matière de protection des données personnelles, affirment plusieurs médias américains vendredi 12 juillet. 

L'accord à l'amiable conclu avec l’agence de régulation fédérale devrait aussi comporter des restrictions sur la façon dont Facebook utilise les données personnelles, indique le Wall Street Journal (en anglais). Le ministère de la Justice doit encore donner son feu vert à cet accord, indique le quotidien des affaires, citant une source proche du dossier.

Peu de conséquences pour le réseau social

Les données personnelles de ses plus de 2,7 milliards d'utilisateurs actifs mensuels sont le bien le plus précieux de Facebook, qui les collecte et les exploite pour en tirer d'immenses revenus publicitaires. Mais c'est à cause de la façon dont ces données sont utilisées que le réseau social se trouve depuis deux ans dans la tourmente et fait face à une grave crise de confiance.

Facebook s'attendait à une amende de cet ordre et avait annoncé fin avril avoir fait des provisions de 3 milliards de dollars. Cette amende risque toutefois d'avoir peu de conséquences sur la santé financière de l'entreprise co-fondée par Mark Zuckerberg. Pour son exercice 2018, Facebook a affiché une santé de fer avec 22 milliards de dollars de bénéfices pour un chiffre d'affaires de 55 milliards.