Données personnelles : Whatsapp condamné en Irlande à une amende record de 225 millions d'euros

Cette amende est la deuxième plus importante jamais infligée par un régulateur numérique en Europe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La messagerie Whatsapp sur un téléphone en Pologne, le 27 août 2021. (JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / AFP)

L'autorité numérique irlandaise a condamné Whatsapp à payer une amende record de 225 millions d'euros, jeudi 2 septembre. Elle lui reproche d'avoir enfreint la réglementation européenne sur la protection des données personnelles.

Cette amende est la plus importante jamais infligée par le régulateur irlandais et la deuxième plus grosse par un régulateur numérique en Europe, après celle de 746 millions d'euros contre Amazon en juillet au Luxembourg.

Le régulateur irlandais supervise Facebook pour le compte de l'UE, puisque l'entreprise a son siège régional dans ce pays.

Whatsapp va faire appel

L'enquête démarrée en 2018 portait sur le respect par Whatsapp de ses obligations de transparence en vertu des règles européennes sur la protection des données (GDPR), notamment "sur le traitement des informations entre Whatsapp et d'autres compagnies de Facebook".

Après avoir reçu les premières conclusions de l'autorité irlandaise, le régulateur européen, qui fédère les 27 autorités nationales de protection des données européennes, avait demandé en juillet dernier à l'autorité irlandaise "de nouvelles investigations rapidement" et d'aller plus loin dans les sanctions proposées.

L'instance européenne voulait notamment plus d'informations sur l'utilisation que Facebook veut faire des données de sa filiale. Un porte-parole de Whatsapp a dénoncé jeudi "des sanctions tout à fait disproportionnées", précisant que l'entreprise ferait appel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Facebook

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.