Chirurgie esthétique : la beauté sous influence des réseaux sociaux

La nouvelle génération serait de plus en plus séduite par la chirurgie esthétique. Des stéréotypes physiques diffusés sur les réseaux sociaux.

FRANCE 2

D'un côté, des starlettes de téléréalité qui font rêver, de l'autre, des jeunes de plus en plus renvoyés à leurs complexes. Sur les réseaux sociaux, les témoignages affluent et les jeunes filles n'hésitent pas à évoquer leur désir de chirurgie esthétique. Le pédopsychiatre Marcel Rufo dénonce l'omniprésence de ces idoles virtuelles aux mensurations parfaites. Certains candidats de téléréalité exhibent leurs opérations sur leur compte Snapchat. Mammoplastie, liposuccion, rhinoplastie... Les chirurgies sont pratiquées à la chaîne.

Un business du bistouri

Ces vidéos peuvent parfois rapporter gros et certains influenceurs en ont fait un véritable business. En échange de publications sur les réseaux sociaux, des cliniques rémunèrent ces starlettes. "On ne peut pas promouvoir la chirurgie esthétique à une audience entre 11 et 17 ans", s'indigne le youtubeur Sam Zirah. De nombreuses jeunes filles ont cédé à l'appel du bistouri, parfois de façon dramatique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bloc opératoire de l\'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration)
Un bloc opératoire de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration) (MARTIN BUREAU / AFP)