VRAI OU FAKE Cette vidéo montre-t-elle la bande-annonce du prochain film "Avatar" ?

Une vidéo censée présenter les premières images d’"Avatar 2" est sortie sur YouTube le 30 novembre 2019 et a été vu plus de deux millions de fois. Il s’agit en réalité d’un montage mélangeant des images d’"Avatar" et d’autres films.

Vidéo postée sur YouTube se présentant comme la bande-annonce officielle d\'\"Avatar 2\".
Vidéo postée sur YouTube se présentant comme la bande-annonce officielle d'"Avatar 2". (CAPTURE D'ÉCRAN)

Publiée le 30 novembre 2019, une vidéo intitulée Avatar 2 - Official Trailer #1 a été vue plus de 2,3 millions de fois sur YouTube. On y retrouve les Na'vi, les célèbres personnages fictifs bleus du premier opus, sorti en 2009. L'acteur Vin Diesel fait également une apparition remarquée dans cette bande-annonce, semblant camper le méchant de cet épisode, dont la sortie est prévue pour 2021. Cette vidéo montre-t-elle le trailer d'Avatar 2 ? Absolument pas. La cellule Vrai du Faux de franceinfo vous explique pourquoi.

Un montage amateur

En visionnant la vidéo, il y a plusieurs moments qui interpellent. À 45 secondes, la scène est de moins bonne qualité que le reste des images de la vidéo. À 53 secondes, la transition audio entre deux scènes est mal réalisée. Ces détails montrent que la vidéo est en réalité un montage amateur qui se fait passer pour une bande-annonce officielle.

La chaîne YouTube qui partage cette vidéo contient d'autres fausses bandes-annonces. Durant la semaine dernière, ce sont les licences John Wick, Fast and Furious et Wonder Woman qui ont été falsifiées. Pourtant, dans ces trois vidéos, l'auteur précise à chaque fois dans le titre ou dans la description qu'il s'agit de fausses bandes-annonces. Celles-ci ont d'ailleurs été beaucoup moins partagées, avec respectivement 66 000, 51 000 et 191 000 vues.

Des images d'"Avatar" et d'autres films

Pour réaliser ce montage, l'auteur a utilisé des images du premier film Avatar, mais également des extraits d'autres œuvres. En prenant une capture d'écran de la scène finale du faux trailer, celle où Vin Diesel est assis sur une sorte de trône, et en effectuant une recherche inversée sur Google, on se rend compte qu'elle est extraite du film Riddick, datant de 2013. Cette opération peut être refaite pour presque toutes les scènes de ce faux trailer, afin de retracer l'origine des images utilisées.

À gauche, une capture d’écran du faux trailer d’\"Avatar 2\", sorti le 30 novembre 2019 et à droite, un extrait de \"Riddick\", posté sur YouTube en 2015.
À gauche, une capture d’écran du faux trailer d’"Avatar 2", sorti le 30 novembre 2019 et à droite, un extrait de "Riddick", posté sur YouTube en 2015. (CAPTURE ECRAN YOUTUBE)

L'auteur de ce montage a donc utilisé des extraits d'autres films ou bandes-annonces pour composer la fausse bande-annonce d'Avatar 2. Pour la miniature, cependant, la personne à l'origine de cette vidéo est allée chercher autre part. On y voit ce qui ressemble à un bébé Na'vi, laissant penser que les personnages du premier film ont pu avoir un enfant ensemble.

Une nouvelle recherche inversée permet d'arriver sur une liste d'article en plusieurs langues mentionnant l'existence de “Babyclon” inspirés du film Avatar. Ce sont des figurines en silicone qui ressemble à s'y méprendre à des bébés Na'vi.

Le premier lien reprend la fausse bande-annonce et les deux suivants font référence au “Babyclon” dont l’image a été utilisée pour faire la miniature de la fausse bande-annonce.
Le premier lien reprend la fausse bande-annonce et les deux suivants font référence au “Babyclon” dont l’image a été utilisée pour faire la miniature de la fausse bande-annonce. (CAPTURE ECRAN GOOGLE)

Des créations de fans qui peuvent être trompeuses

Sur YouTube, de nombreux fans inventent les suites de leur film ou saga préférés à travers des "Teaser Concept". Ces fausses bandes-annonces peuvent être trompeuses, surtout quand leur caractère non-officiel n'est pas explicitement précisé. D'une manière générale, les créations des fans peuvent amener la diffusion de rumeurs. En 2017 déjà, une fausse affiche annonçait une série Harry Potter sur Netflix.