Cet article date de plus d'un an.

Assemblée nationale : les réseaux sociaux, l’autre terrain de jeu des députés

Publié Mis à jour
Assemblée nationale : les réseaux sociaux, l’autre terrain de jeu des députés
Assemblée nationale : les réseaux sociaux, l’autre terrain de jeu des députés Assemblée nationale : les réseaux sociaux, l’autre terrain de jeu des députés (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - H. Capelli, L. Seux, T. Maillet,P. Lagaune, P. Caron, S. Pichavant, J. Sarfati,L. Michel
France Télévisions
France 3

Les députés sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Pour les parlementaires, c’est une nouvelle manière de communiquer.

Que ce soit Twitter, Instagram ou TikTok, les députés utilisent grandement les réseaux sociaux. Ainsi, les abonnés des parlementaires peuvent regarder des vidéos de débats houleux ou des discours enflammés s’étant déroulé dans l’hémicycle. "Je m’autorise aussi à informer directement parce que là, c’est sans filtre, on communique directement, rapidement auprès des Français, de nos électeurs", assume Philippe Ballard, député du RN de l’Oise.

Une tribune ouverte

Pour quelques députés, les réseaux sociaux représentent un excellent moyen pour montrer leurs désaccords avec une loi ou avec des manœuvres politiques. "Je suis en colère et les réseaux sociaux, c’est aussi ça. C’est dire ce qu’on pense et je le dis. Voilà, je dis ce que je pense, je suis en colère, je suis un peu dégoûté", affirme David Guiraud, député (Nupes-LFI) du Nord. Une vidéo mise en ligne par la majorité avait également marqué les esprits puisqu’on y voyait les députés du RN et de La France insoumise se lever et applaudir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.