Cet article date de plus de sept ans.

La Redoute cédée à la PDG de l'entreprise et à un associé

Kering a annoncé mercredi avoir opté pour le projet de reprise de La Redoute par ses managers. Des négociations vont débuter avec Nathalie Balla, PDG de l'entreprise et Eric Courteille, le secrétaire général de sa maison-mère Redcats. En tout, quatre offres étaient en compétition.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Florent Guyotat Radio France)

Le conseil d'administration du groupe Kering, réuni mercredi matin, a décidé de retenir une offre parmi les quatre déposées pour reprendre l'enseigne La Redoute. L'entreprise sera cédée à la PDG de l'entreprise, Nathalie Balla et à un autre dirigeant du groupe Eric Courteille.

Les deux associés entendent "minimiser autant que possibles les conséquences sur l'emploi" selon un communiqué de Kerring qui ajoute que cette offre propose "un projet industriel de long terme pertinent et réaliste pour continuer la mutation" de La Redoute. 

Nathalie Balla dirige l'entreprise depuis 2009 et Eric Courteille est le secrétaire général et directeur financier de Redcats, filiale de distribution de Kering qui chapeaute La Redoute. La cession doit être finalisée au début de l'année 2014/ Le projet englobe et La Redoute en elle-même, et le réseau de distribution Relais Colis.

Maintenir l'emploi au maximum

Le communiqué publié par Kering cite les deux repreneurs qui expliquent "vouloir maintenir l'activité de La Redoute dans son bassin d'emploi historique et minimiser autant que possible ses conséquences sur l'emploi'.

Fin octobre, le directeur financier de Kering avait laissé entendre aux syndicats qu'au moins 700 suppressions de postes sont attendues chez La Redoute. À l'issue du comité d'entreprise, Kering a expliqué qu'il "assumera sa responsabilité sociale d'entreprise au moment de la cession" et ce "comme il s'y était engagé".

Ainsi, il promet de recapitaliser la Redoute et Relais Colis pour assurer "une situation financière saine". Kering permettra, toujours selon le communiqué, "de financer les nouveaux projets de transformation et de modernisation" de la Redoute et de Relais Colis.  

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.