La Nasa a approuvé mardi une mission visant à étudier l'ancienne atmosphère de Mars

La planète a perdu son atmopshère il y a des milliards d'années sans que l'on sache encore pourquoi.Le Laboratoire de physique spatiale et atmosphérique de l'Université du Colorado (LASP) à Boulder (ouest des Etats-Unis) est le responsable scientifique de cette mission baptisée "Mars Atmosphere and Volatile Evolution" ou MAVEN.

Une photo de la planète Mars prise par le téléscope spatial Hubble.
Une photo de la planète Mars prise par le téléscope spatial Hubble. (AFP PHOTO/NASA)

La planète a perdu son atmopshère il y a des milliards d'années sans que l'on sache encore pourquoi.

Le Laboratoire de physique spatiale et atmosphérique de l'Université du Colorado (LASP) à Boulder (ouest des Etats-Unis) est le responsable scientifique de cette mission baptisée "Mars Atmosphere and Volatile Evolution" ou MAVEN.

Outre les recherches sur le climat passé de la planète rouge, les scientifiques étudieront le potentiel de Mars pour abriter la vie au cours de ses différents âges.

La mission sera dotée de trois instruments principaux pour notamment analyser l'atmosphère martienne et ses interactions avec le soleil, a précisé Bruce Jakosky, directeur adjoint du LASP (Laboratory for Atmospheric and Space Physics), le responsable scientifique de ce projet.

"Une meilleure compréhension de la haute atmosphère de Mars et la perte dans l'espace de composants volatils comme le CO2 (dioxyde de carbone), le dioxyde d'azote et l'eau est nécessaire pour faire sérieusement avancer notre compréhension de Mars", a-t-il dit dans un communiqué.

Des traces d'eau
Des indices à la surface de Mars, dont des formations géologiques ressemblant à des lits asséchés laissés par d'anciennes rivières et la présence de minéraux se formant seulement en présence d'eau laissent penser que Mars a eu dans un passé lointain une atmosphère dense et de l'eau liquide à sa surface.

La plus grande partie de cette atmosphère aurait été perdue à la suite d'un changement cataclysmique du climat.

L'équipe du LASP sera aussi chargée des opérations scientifiques de la mission ainsi que de la construction de deux des trois instruments.

Lancement prévu pour 2013
Le lancement du véhicule spatial avec les trois instruments scientifiques est prévu en novembre 2013.

Le groupe aérospatial Lockheed Martin fabriquera le vaisseau spatial basé
sur le modèle des sondes orbitales martiennes américaines Mars Odyssey et Mars
Reconnaissance Orbiter
de la Nasa lancées respectivement en 2001 et 2005.

Le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena en Californie assurera la navigation.

Le projet MAVEN est estimé à 438 millions de dollars sans compter le coût du lancement et les relais de télécommunications.