Courbevoie : une entreprise supprime 217 emplois, remplacés par l'intelligence artificielle

Ces 217 postes seront supprimés d'ici juin 2024 au sein du groupe Onclusive, spécialiste de la veille médiatique pour des entreprises et des institutions.
Article rédigé par franceinfo - avec France Culture
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une femme travaille dans les bureaux d'une entreprise en région parisienne, le 14 décembre 2020. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

L'entreprise Onclusive, installée à Courbevoie (Hauts-de-Seine) va supprimer 217 emplois, remplacés par des logiciels d'intelligence artificielle d'ici à juin 2024, a appris France Culture vendredi 15 septembre, confirmant une information de Libération. Le groupe international est spécialisé dans la veille médiatique et emploie 383 personnes en France. Ce plan social concerne donc plus de la moitié des effectifs.

Trois services entiers de production vont fermer. Ces employés sont chargés de réaliser des revues de presse pour leurs clients (des entreprises ou des grandes institutions). Ce travail de recherche et d'agrégation de données sera donc réalisé à terme par des logiciels d'intelligence artificielle.

"Il n'y aura quasiment plus d'humains !"

Une représentante du personnel

à France Culture

Les salariés craignent la disparition de toute analyse ou mise en relief des informations. "Les métiers intellectuels seront menacés à l'avenir", estime un représentant du personnel qui souhaite rester anonyme. Dans un communiqué publié vendredi, Onclusive défend sa décision. L'entreprise assure que ces "nouvelles technologies et ces nouveaux outils" offriront à leurs clients "un service plus rapide et plus fiable". "La mise en œuvre de ce projet n'a pas été décidée à la légère", insiste Matthew Piercy, président de Reputational Intelligence France et Chief Financial Officer chez Onclusive.

Promesse de reclassement des salariés

Onclusive s'engage aussi à "soutenir pleinement" les salariés "dans le cadre d'un processus de transition réfléchi". Une "entreprise spécialisée dans le reclassement sera consultée pour proposer à chaque personne concernée des solutions sur mesure", promet Matthew Piercy dans son communiqué. Une première réunion de négociations sur les conditions du plan de sauvegarde de l'emploi s'est tenue vendredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.