L'Union européenne inflige une amende record de 4,3 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de sa position dominante concernant Android

Bruxelles reproche au géant du web d'avoir abusé de la position dominante de son système d'exploitation pour smartphone, Android, afin d'asseoir la suprématie de ses propres applications.

Un téléphone Android avec le logo Google, le 1er février 2018.
Un téléphone Android avec le logo Google, le 1er février 2018. (JAAP ARRIENS / AFP)

C'est un record. L'Union européenne inflige une amende de 4,34 milliards d'euros à Google pour "pratiques illégales", a annoncé la Commission européenne, mercredi 18 juillet, dans un communiquéBruxelles reproche au géant du web d'avoir abusé de la position dominante de son système d'exploitation pour smartphone, Android, afin d'asseoir la suprématie de ses propres applications.

La Commission européenne a également sommé l'entreprise américaine "de mettre fin à ses pratiques illégales dans les 90 jours, sous peine de se voir infliger des astreintes allant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires journalier moyen mondial d'Alphabet", la société mère de Google, qui a annoncé sa volonté de faire appel. 

Chrome et Google Search préinstallés sur les Android

D'après Bruxelles, Google impose des restrictions illégales aux fabricants d'appareils Android et aux opérateurs de réseaux mobiles, afin de consolider sa position dominante sur le marché de la recherche sur internet. Dans son communiqué, la Commission européenne indique que le géant du web "a exigé des fabricants qu'ils préinstallent l'application Google Search et son navigateur (Chrome) comme condition à l'octroi de la licence pour sa boutique d'applications en ligne", le Play Store, bien connu des utilisateurs d'Android. 

En 2017, la firme de Mountain View avait déjà été condamnée à une amende de 2,42 milliards d'euros. Il lui était alors reproché d'avoir abusé, à partir de 2008, de sa position dominante dans la recherche sur internet afin de favoriser son service de comparaison de prix "Google Shopping" au détriment de ses concurrents. Google va faire appel de cette amende record.