Cet article date de plus d'un an.

Google annonce un changement de son algorithme pour promouvoir le journalisme d'investigation

Le moteur de recherche du géant américain va tâcher de mettre plus en avant les enquêtes et les reportages de qualité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de Google devant un immeuble du géant américain, le 10 septembre 2019, à Shanghai (Chine). (LU LIANG / IMAGINECHINA / AFP)

Un changement attendu depuis longtemps. Des enquêtes et des reportages de qualité, impliquant un travail d'investigation, seront bientôt mis en avant dans les résultats de recherche de Google, a annoncé, jeudi 12 septembre, le géant américain de l'internet. Cette évolution nécessitera des modifications de l'algorithme complexe du moteur de recherche.

Expliquant les changements prévus dans un billet de blog, Richard Gingras, vice-président de Google chargé de l'information, explique que seront mis en avant les articles dont la production a demandé beaucoup de travail, sollicitant par exemple des compétences d'enquêteur expérimenté. Ceux qui présenteraient un "travail d'investigation original et approfondi" se verraient attribuer la note la plus élevée possible par un panel, a-t-il écrit jeudi.

Un panel de 10 000 personnes

Les membres de ce panel – quelque 10 000 personnes dont les avis aident Google à paramétrer son algorithme – établiront la réputation d'un média en matière de création de reportages et contenus originaux, en promouvant par exemple ceux qui ont reçu le prestigieux prix Pulitzer.

Les médias reprochent à Google et à son mystérieux algorithme, qui classe les contenus sur le moteur de recherche, de mettre en avant des "clickbait", des informations accrocheuses et pas toujours fiables qui captent l'attention des internautes, au détriment d'articles sérieux, originaux et vérifiés produits par les médias. Une évolution de l'algorithme pour prendre en compte la qualité est ainsi réclamée depuis de nombreuses années. "Google va enfin valoriser les articles de presse à l'origine d'une info. Ça fait juste quinze ans qu'on lui demande !" a réagi le journaliste Eric Scherer, spécialiste de l'innovation et de la prospective à France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.