Eric Schmidt quitte la tête d'Alphabet, maison mère Google

Le multi-milliardaire devient "conseiller technique sur la science et la technologie" au sein du groupe.

Le président du conseil d\'administration d\'Alphabet, Eric Schmidt, le 15 juin 2017, à Paris.
Le président du conseil d'administration d'Alphabet, Eric Schmidt, le 15 juin 2017, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Figure historique de la Silicon Valley, Eric Schmidt, président du conseil d'administration d'Alphabet, maison mère de Google, va quitter ses fonctions en janvier pour se consacrer à d'autres projets, notamment philanthropiques, a annoncé le groupe jeudi 22 décembre.

Eric Schmidt, 62 ans, multi-milliardaire qui fut l'un des premiers dirigeants de Google au début des années 2000, ne quitte pas pour autant le groupe puisqu'il devient "conseiller technique sur la science et la technologie" et reste membre du conseil d'administration, ajoute le groupe, qui compte désigner un nouveau président, non exécutif, dans la foulée de son départ.

Se consacrer à la philanthropie

Les dirigeants d'Alphabet et de Google "pensent que le temps est venu pour qu'Alphabet évolue vers cette transition", a déclaré Eric Schmidt, cité dans le communiqué. "Ces dernières années, j'ai consacré beaucoup de temps à des sujets scientifiques et technologiques, et à la philanthropie, et je compte m'y consacrer encore davantage", a ajouté l'intéressé.

"Depuis 2001, Eric nous apporte son expérience du monde de l'entreprise et son expertise en tant qu'ingénieur (informatique), ainsi que sa vision claire de l'avenir de la technologie", a dit pour sa part le directeur général d'Alphabet, Larry Page, qui cofondé Google avec Sergey Brin en 1998. En 2015, la holding Alphabet a été créée pour chapeauter Google et d'autres filiales, consacrées à la santé (Verily), la conduite autonome (Waymo), ou l'intelligence artificielle (DeepMind).